DJANGO UNCHAINED

Django-Unchained-affiche

Après avoir mangé mon plat de lasagne au cheval et finis ma partie de Eurotruck Simulator avec du Gold dans les oreilles, je me dit quitte à faire quelque chose d’instructif autant aller au cinéma. Ça tombe bien, en janvier beaucoup de bon films passent dans mes salles obscures préférées.

J’ai toujours été un grand fan du travail de Tarentino. Alors quand on m’a dit que son dernier film a obtenu la meilleure note sur le site Allociné tant en spectateurs qu’en critiques, j’ai senti le film parfait. J’ai donc pris ma veste et mis mes pompes pour, advienne que pourra, voir ce « chef d’oeuvre ».

Une heure plus tard, je suis dans la salle, attendant la projection et ayant comme voisins, deux personnes me spoilant 1/10ème du film. Je ne prête aucune attention à ces ignares et me concentre sur une publicité de la boucherie chevaline du quartier. Les lumières commence à s’éteindre et l’excitation monte. Enfin Mr Tarantino réalise un Western Spaghettis avec de vrais cowboys et du foin qui roule dans le désert (depuis le temps qu’il en rêvait).

Premiers bons points, le jeux d’acteur de Christoph Waltz est juste magique. Et un Jamie Foxx puissant dans le rôle de l’ancien esclave.

Les 30 premières minutes du film passées, on arrive à la vengeance d’un homme. Le début d’une vocation dans le métier de chasseur de têtes. Christoph Waltz entraîne alors notre héros pour qu’il devienne une personne de confiance.

Et là, après une bonne heure de pur délire à la Tarentino, on arrive à l’intrigue principale et on découvre le véritable méchant de l’histoire Leonardo Dicaprio. On nous dévoile aussi sa célèbre plantation Candy Land. Un nom qui m’a fait penser au monde de Charlie et la chocolaterie mais pas pour ces rivières de cacao.

Revenons à Léonardo Dicaprio. Comment dire… Je pense que c’est ma plus grande surprise durant ce film. Comme tout le monde le sait, son jeux d’acteur est bon une fois sur deux. Mais dans ce film, il a dépassé mes attentes et joue extrêmement bien le maître d’une plantation, avide d’argent, qui pense que tout lui est dû.

Bien que Samuel L. Jackson, l’élément comique du film, me fasse rire aux éclats, il n’arrive pas à me captiver durant ces scènes d’attentes et c’est à ce moment précis que j’ai ressenti le temps passé. Ce qui m’a un peut déçu.

Après une heure d’attente, voilà que Tarentino en a peut-être eu marre et a lâché pour notre plus grand plaisir, la rivière de sang. Des membres arrachés, des perforations de balles qui découpe un homme en deux et autre décorations sanglantes (à un moment donné une salle a été repeinte rouge sang). Un mélange entre Dexter et Valérie Damidot.

Après ces effluves rougeâtres, je me dit que le film touche à sa fin car tout a été fait sauf l’apparition du maître lui-même (un grand classique), mais le voila pour notre plus grand plaisir.

On finit ce film dans le pure délire du réalisateur : sang, explosions, massacres et vengeances. A partir de ce moment, j’oublierai presque ce moment de longueur au milieu du film.

En conclusion, je pense que ces notes internautes et critiques sont méritées même si personnellement je ne lui aurai pas mis autant. Certes c’est un très bon Tarentino, peut-être même mieux qu’Inglorious Basterds. Mais avec un casting comme il a eu, il a bien fait de faire le style Western Spaghettis.

Félicitations tu es un grand réalisateur et personne ne pourra dire le contraire et merci pour ce pur moment de plaisir.

P.S : la scène où Dicaprio tape sur la table (ceux qui ont vu le film comprendront). Le sang sur sa main est son véritable sang. Et oui, il s’est réellement cassé un doigt durant le tournage de cette scène.

Par St-Cyr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s