L’HOMME AUX POINGS DE FER

L_Homme-aux-Poings-de-Fer-Affiche-France

Un jour de glande sur paris, un ami me parle de la nouvelle production de Tarentino, L’homme aux poings de fer. Je me dit « ouai ok allons le voir » s’il est aussi bien que Machete je pense que ça pourrait être un bon film de série Z.

Déjà pour trouver un cinéma qui le joue, faut se lever de bonne heure. Finalement vers 18h on trouve une salle qui le passe (Victoire sur Paris). On rentre et on s’installe. Sincèrement la salle était super, on se croirait dans un vieux théâtre à la Inglorious Basterd.

Nous voilà prêt à regarder ce film. Je commence par vider mon cerveau et c’est parti ! Premier souci, RZA devient le narrateur, 2ème petit problème le film est en français (impossible de le trouver en VO). Mon dieu, c’est horrible, j’ai l’impression qu’ils ont utilisés la voix de Vin Diesel dans Babylone AD pour celle de RZA, ça me met mal à l’aise.

L’histoire se déroule en Chine féodale où un groupe de mercenaire vole la cargaison d’or destiné aux USA. De plus, le chef de ce même groupe de mercenaire se fait assassiné par ses propres lieutenants. A partir de là, on nous présente les différents personnages à la Snatch. Des personnages plus charismatiques les uns que les autres. Certes on en apprend pas plus que ça sur la vie des personnages secondaires mais cela ne dérange pas le cours de l’histoire.

On apprécie l’humour décalé du film qui permet de bien rire entre potes et de se moquer de certaines situations, comme la scène des barbecue ribbs. J’ai trouvé le jeu d’acteur assez bon pour ce genre de film. Russel Crow nous fait bien marrer, il nous force le respect avec son cow-boy, loin de son USA natal, avec un pistolet-couteaux digne de Rambo. Sans compter sur une Lucy Liu, gérante de bar à catin, qui décapite à tour d’éventail.

Par contre RZA n’est pas tellement fait pour être acteur. C’est sans rappeler, son rôle dans la série Californcation où il n’explosait pas l’écran. Le meilleur pour la fin, le catcheur Batista, comment dire, c’est cool d’être l’homme de cuivre mais le catch ne t’as pas terriblement aidé à devenir un bon acteur.

Enfin, ce film est bon film à regarder entre amis avec un jeux à boire car les dialogues ne sont pas d’un grand intérêt. Elles nous mettent seulement le sourire en coin. Pour résumer, c’est un bon Machete à la sauce chinoise avec un Kung Fu digne de Tigre et Dragon avec un soupçon du manga Naruto vers la fin.

Je vous laisse avec la phrase qui résume bien le film (merci à Abelus) : « Tu penses que l’homme de cuivre peut transformer sa bite aussi en cuivre ? Parce qu’elle là, elle va avoir mal ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s