Gatsby le magnifique

gatsbylemagnifique

Bonjour vieux frère, vous êtes venus sur cette page pour en savoir plus sur la vie de mon bon ami Gatsby ? Et bien installez-vous, servez-vous un bon cherry car l’histoire risque d’être assez longue.

Commençons vieux frère, Gatsby a toutes les qualités du monde, excepté son histoire. Je vais vous parlez de ces qualités en ce début de récit car il en a et pas qu’un seul. Et je finirai par vous expliquer ce que je trouve de décevant dans cette œuvre cinématographique.

Commençons par les plans séquence qui sont parfait, chaque plan est digne d’être une affiche tant la simplicité, la sobriété, la folie, la démesure y est délicieusement montré. La musique y est aussi d’une grande qualité et les différents samples choisis permettent un délicieux mélange de musique des années 50 avec des sonorités récente et inversement. Je pense que c’est là et sur ce côté un peu bling bling que Jay z (producteur) a posé sa patte, je dirait même sa griffe, durant le film.

Retournons sur le mauvais côté du film, vous voulez bien vieux frère ? Donc comme je disais l’histoire exposée dans ce film n’est pas une mauvaise histoire mais on a l’impression de déjà vu. Certes elle correspond à celle du livre mais elle n’a pas été retravaillée pour le cinéma mais plutôt copier-coller du livre à l’écran. Parfois cela fonctionne et là non, car c’est une histoire d’amour tout ce qui à de plus classique au cinéma.

Même si la narration et le jeux d’acteur quasi parfaite nous emporte dans cet univers. A cause de ça le film nous laisse en sortant de la salle un arrière goût de chlore dans le nez (comme au retour de la piscine),  d’une part, parce que la fin choisie nous montre la mauvaise facette du genre humain (ce qui n’est pas un mauvais choix en soit), de la richesse et des choix facile. On a l’impression d’avoir eu l’objet que l’on attendait mais il manque un tout petit quelque chose pour qu’il fonctionne. C’est bien on l’a mais on rage de ne pas pouvoir l’utiliser.

Pour finir cette épopée vieux frère, je dirais que ce film est une représentation parfaite de ce que l’on peut faire maintenant avec les différents accessoires numérique mis à notre disposition, image et plan parfaite, musique collant parfaitement au plan mis en scène et à côté de ça l’histoire nous prend à contre pied et on se sent mal à l’aise en sortant de la salle.

Mais il avais ce sourire, vous voyez ce genre de sourire qui sais tout de vous, qui vous pardonne vos moindres petits défauts, ce même sourire réservé aux amies les plus intimes, qui vous transperce le corps et qui vous met à l’aise qu’importe les situations.

C »est ça Gatsby vieux frère.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s