Hellfest Open Air 2013 (Live Report)

Salut à toi, jeune nudiste fan de Metal et ses dérivés.

Du 21 au 23 juin dernier, St Cyr et moi-même étions au Hellfest 2013 à Clisson.

Voici notre périple…

Jeudi 20 Juin 2013

Départ 10h. La voiture est blindée (tente, sac à dos, energy drink et bière). Nous prenons en covoiturage deux jeunes hommes qui veulent eux aussi faire partie de la chevauchée fantastique en Loire Atlantique.

Nous arrivons vers 15h, à Clisson. L’entrée de la ville nous semble bien désert… Non, en faite, j’ai rien dit.

Arrivés devant les portes du camping de la mort, 16h.

On dépose nos amis du covoiturage et nous nous cherchons un petit coin douillet pour poser nos tentes. Après 10 minutes de recherche intensif, nous sommes prêts à rencontrer nos voisins. Une bière, deux bières, trois bières… Le métalleux a apparemment soif. Nous entendons au loin le Metalcorner chaud bouillant. Pour cette première soirée, couchés à 2h du mat, s’endormir à 6h du mat après 3 Ola beuglantes et nos voisins jouant à « Je n’ai jamais… » Je peux vous dire qu’ils n’ont plus aucun secret pour nous.

Vendredi 21 Juin 2013

Ahhhh 8h. Le métalleux, grand et fort, de petit matin, se réveille en douceur. Une petite beuglante pour alerter ses frères que la première bataille va bientôt commencer. Et oui, il faut maintenant se laver (avec des lingettes, le métalleux n’aime pas l’eau), coiffer sa tignasse, s’habiller et bien entendu prendre son petit déjeuner.

Alors pour un bon petit déjeuner au Hellfest, il vous faut : des gateaux et de la bière (ou du jus pour ceux qui n’ont pas encore eu le temps de s’approvisionner chez Leclerc).

Après tout ça, vous êtes fin prêts à rentrer dans l’antre de la bête.

 

On commence avec Dr Living Dead qui nous a bien réveillé avec sa musique Trash. Des mecs avec un masque tête de mort qui vous balance du Circle Pit à 10h30 du matin, y’en a pas beaucoup dans les environs. Vera Cruz, frenchies à leur heure, nous balance du Hardcore juste après. Une petite merveille ! Un show qui pique les yeux tellement c’est beau, du gros son bien lourd pour les malentendants et une fosse molasse au début. Satané métalleux, l’alcool aura ta peau.

Stille Volk nous a fait chier, je vois pas d’autres mots. 10 minutes, on est restés 10 minutes devant. On comprends pas nous-mêmes pourquoi. Black Spiders, du stoner de bucheron. Ah ça fait plaisir d’écouter ce genre de musique en se touchant la moustache et le cuir. Hardcore Superstar, du cheveux laqués et des boobs timides, ça résume bien le show.

Saxon, grosse déception. Mou du clip. J’attendais un déluge de riffs, du son à l’ancienne. J’ai eu le temps de me torcher avec mes amis pichets et pichettes. Hellyeah, sympa, classique, sans surprise. Europe, Final Countdown oblige sinon Deez Nuts en face c’était frais et jouissif.

Terror, grosse bagarre. Puissant, mystérieux à certains moment, je suis tombée sous le charme de ces têtes brûlées. Kreator, du gros n’importe quoi. Exclusivement pour les fans. Twisted Sister, un bon moment, de la nostalgie, assez cool comme dirait mon père. Helloween, un putain de décor. La musique était merdique mais putain quel beau décor. Chapeau la citrouille géante.

Anti-Flag, un bon début mais les chansons se ressemblent, la setlist vraiment à jeter. Dommage car c’était un bon show. Sick Of It All rattrape le coup. Pour clôturer le vendredi il n’y avait pas mieux.

Allez on va se payer des bières et des putes et au dodo ! Demain grosse grosse journée.

Samedi 22 Juin 2013

Skindred ouvre ce samedi sur la Mainstage. La nostalgie qui remonte. Un show vite fait, bien fait. Pas beaucoup de monde dans la fosse malheureusement (le métalleux cuve encore et toujours), mais une très bonne ambiance. T.A.N.K, grosse surprise. Je ne suis pas très Death Metal mais là c’était jolie ! Je ne dis pas ça parce que ces mecs sont français, non, j’ai vraiment apprécier leur show.

Asking Alexandria nous a balancé du lourd. Pour des anglais, le metal, c’est pas trop ça, mais là ça dépotait du cornichon. Bon ça reste un groupe de minettes en chaleur (beauté anglaise oblige)… (nan je déconne!). Malheureusement (et à cause de St Cyr) on a loupé P.O.D. Je suis affreusement déçue vous ne pouvez pas imaginer. J’ai dû donc vendre mon âme au diable et aller écouter Krokus. Je me suis retrouvée avec des centaines de vieux motards… Boobies coulant, merci !!

Coal Chamber, encore une découverte en live. Vraiment sympa. Je vous conseille fortement. 3 Doors Down s’était de la soupe. Heureusement que pichet était là. Parkway Drive, la claque. Beaucoup d’énergie, de la puissance, même si le chanteur était un peu fatigué, un show énorme. Une fosse contente d’être là et enfin ça bougeait bordel !

Down… Que dire. Un chanteur bourré, au meilleur de sa forme. Un excellent live, des petites pointes d’humour, un son parfait. Voila, c’est tout. Red Fang, un peu déçue. J’étais venue au festival un peu pour eux et pour Clutch (qui ne viendra pas au final). Emmerdant, somnolant, un coup de barre arrivé sous la Valley. Déçue…

Accept, un show trop rôdé pour moi. Du déjà vu, revu et re-revu. Papa Roach, nostalgie qui revient pour la deuxième fois aujourd’hui. De l’énergie du début à la fin. On a bougés notre cul entre la foule de personne qui attendait (déjà) la tête d’affiche. ZZ Top, un classique. A voir au moins une fois dans une vie. Cool, sans prise de tête, un show rôdé à l’américaine.

Bullet For My Valentine, un bon son mais le délire n’est pas là. Faut que ça bouge et franchement encore un groupe de minettes de 14 ans en faite. Ne te dis pas Metal quand tu fais du Rock un peu poussif. Merde !

Kiss. La claque américaine de ma vie. Ces mecs ont 150 ans chacun, ils ont une pêche incroyable. La fosse est noire de monde, on ne peut pas passer. Le show est dingue : descente en tiroliènne, feux d’artifice, des guitares qui explosent, la scène qui se lèvent. Je pensais qu’il n’y avait que Lady Gaga et Mylène Farmer pour faire des trucs pareils. Ces mecs sont dingues. Après y’a pas de place à l’improvisation. J’ai jamais vu un show comme ça. Indélébile.

Et on finit avec Korn. La grosse loose du festival. Une fosse à moitié vide (passer après Kiss ça fait mal), un son dégeu même si la volonté et l’énergie du groupe y était. Ca passe pas. Plus de monde pour Bad Religion sur la Warzone que chez Korn, ça fait encore plus mal ! Aie !

Et on termine le samedi avec un mal de crâne, des yeux qui pétillent et mal au pieds. Encore deux, trois litres de bières et on finit demain cette putain de guerre.

Dimanche 23 Juin 2013

Comme on est des gros bâtards fainéants, on loupe The Arrs qu’on voulait absolument voir. On attendra le prochain concert sur Paris. On se rattrape sur Truckfighters, qui nous a bien réveillé avec sa musique Stoner. Ayè maintenant on est prêts à finir le festival en beauté.

Heaven’s Basement nous a étonné par sa présence scénique. Un peu Pop/Rock tout ça mais très sympa au soleil. Oui, on a bronzés aussi. Le Bal Des Enragés, grosse découverte (et une de plus). Une petite merveille en live. Je vous conseille ABSOLUMENT de les voir si vous avez l’occasion, c’est un petit bijou.

Korpiklaani nous a fait aimer la nature et l’alcool. Sous les chapiteaux, ça balançait grave. Beaucoup d’hommes mi-poil, mi-nus afin de célébrer mère nature. Il faisait très chaud. Vraiment très chaud. On loupe encore un groupe qu’on voulait voir, Gojira. Très attendu et à ce qu’on a entendu, les festivaliers n’était pas déçus.

Clutch ne viendra pas, malheureusement… Mais je retrouve mon ami Pichet donc tout va bien. Stone Sour, c’était mou, chiant et à ne surtout pas à aller revoir. J’aime leur album mais en live, y’a rien ! C’est « je suis la setlist, je remercie mes fans, je fais de la pub et je me barre ». Grosse merde de groupe américain. Allez au suivant !

Lordi, la dernière surprise du festival. Un excellent show. Beaucoup de jeux avec le public, un décor magnifique, une setlist parfaite, que demander de plus. Volbeat, pas mal, mais vraiment vraiment vraiment trop long… A un moment donné, j’ai voulu me pendre mais j’ai pas pu, Volbeat m’avait déjà tuée d’ennui.

Et on finit avec Atari Teenage Riot, un peu les aliens du festival. De l’electro à un festival de Metal, il fallait le faire, le Hellfest là fait. Énormément de monde s’ont venus et repartit aussitôt. En plus, les trois têtes de cons que composent le groupe était vraiment à chier sur scène. J’avais l’impression d’être au concert de mon petit cousin essayant de faire du Skrillex avec son Ipad branché sur un ampli Fender volume 10. Crasseux et à vomir en faite.

Sur ce, on finit le festival, un peu déçu de la fermeture. Mais on a vu beaucoup de nouveautés à vous faire partager dans les mois à venir. On a redécouvert des groupes qui ont confirmés nos attentes ou pas.

Mais le principal quand tu vas au Hellfest, ne réside pas dans la programmation mais dans les festivaliers. Une grande famille qui écoute la même musique que toi ou pas et qui t’accueillent les bras ouverts avec une bière à la main, on ne peut pas refuser leur hospitalité. Alors merci aux organisateurs de nous permettre de nous réunir et de fêter au moins une fois dans l’année cette musique si douce à nos oreilles.

A la prochaine, bâtards de branleurs de guitare !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s