Les Gardiens de la Galaxie

Gardiens-Galaxie-140517

Haaa les vacances d’été, cette époque de l’année où les blockbusters pullulent sur la toile, de la planète des singes jusqu’à Expendables 3 en passant par Lucy tout est bon pour nous sortir du film bourrin et rempli d’effet spéciaux.

Aujourd’hui nous allons nous intéresser plus particulièrement au Gardiens de la Galaxie.

Ce film signé Disney/Marvel (je ne sais pas qui féliciter) est sortie dans nos salles obscures le 20 août et comme toutes sorties Marvel comme bon fan de comics qui se doit, je suis allez voir ce film le jour de sa sortie en Imax (yeeeeaaaah) et en 3D (raaaah la merde).

Pour ce qui est de l’histoire, on suit un dénommé Peter Quill, un enfant des années 80 qui perd sa mère dès le début du film, puis est enlevé par des extraterrestres dans les minutes qui suivent. 26 ans on passé et Peter Quill, ou comme il préfère qu’on l’appelle Starlord, est devenu pilleur de tombe et « récupère » une orbe que plusieurs personnes dans la galaxie recherche, car son pouvoir dépasse l’entendement. Mais cette même orbe est recherchée par un certain Ronan l’accusateur, un Kree (un extraterrestre bleu et non ce n’est pas un Avatar) fanatique qui veut par tous les moyens détruire Xandar, la planète cosmopolite qu’il tient pour responsable de la mort de son peuple.

De là s’enchaine une course poursuite entre Starlod et Ronan pour la possession de l’orbe.

Durant cette chasse a l’orbe, Starlord va rencontrer son équipe :

Rocket Raccoon, un raton laveur biomécanique ayant subi tout un tas d’expérience. Il est cleptomane, stratège et spécialiste en explosifs.

Gamora, fille (c’est vite dit) de Thanos (Le monsieur violet dans Avengers pour les novices ^^) élevé comme une arme et qui cherche par tous les moyens à tuer son père d’adoption.

Drax le destructeur, un guerrier qui pour avoir ça vengeance sur Ronan décide de décimé l’armée Kree. Le seul problème, il ne connait pas le second degré.

Et le meilleur, Groot un arbre humanoïde, garde du corps de Rocket ayant pour seul réplique « Je s’appelle Groot« .

La fine équipe au complet on va pouvoir enfin sauver la galaxie.

Sur ce coup là, je dis bravo à Marvel/Disney pour ce film, car on ne s’y ennuie vraiment pas. Le film est bien rythmé entre les scènes de combat bien chorégraphiées. Bien sûr ça n’est pas un The Raid, mais ça reste bon, un humour omniprésent comme seul Marvel s’est le faire (la fin m’a détruit) et une histoire qui laisse présager une suite.

Le gros point fort reste à mon sens la BO. Elle contient de véritable perle musicale datant des années 80, de Blue Swede à 10CC en passant par les Jackson 5. De quoi faire découvrir au plus jeune d’entre nous ce qui faisait la force de cette époque. Elle s’intègre dans le film parfaitement, de manière à ce qu’elles fassent partie intégrante du film.

Je vais vous parler de la 3D, moi qui suis un puriste du film numérique et qui déteste porter des lunettes pour voir un film. J’ai été agréablement surpris. Elle est utilisée de façon convenable et aide l’immersion, faut dire après la 3D de Avengers on ne peux que mieux faire (oui je dois être la seul personne à avoir trouver Avengers moyen).

Seul bémol, on ressens un petit passage à vide au 3/4 du film qui casse ce rythme à 200 a l’heure. Mais dans l’ensemble je n’ai rien a reprocher à cette œuvre.

Un très bon film, une histoire qui tient bien la route, des héros attachant et une bande son a couper le souffle, à écouté en boucle sur son lecteur cassette.

 

Je s’appelle Groot.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s