ATTILA à la Boule Noire – 19/10/2014

Attila

En ce dimanche 19 octobre, la Boule Noire a confié ses locaux à une tribu de jeunes en débardeurs, tatoués et bourrés d’écarteurs dans les oreilles. Les groupes Praetoria, Heart of a Coward et Attila ont envahi une salle qui affiche sold out, fait gratifiant pour Attila et sa première tournée en tête d’affiche sur le sol européen. Pour rappel, on avait déjà vu les Anglais de HOAC à l’occasion d’une soirée torride à la Flèche d’Or. Place maintenant au récit d’un concert riche en surprises sur le boulevard Rochechouart…

Il est un peu plus de 19h30 quand les parisiens de Praetoria ouvrent le bal avec leur metal/hardcore guerrier. Les cris de cochon du chanteur se conjuguent parfaitement avec la double pédale qui bourrine pour un rendu parfois death metal. Alors que la salle est déjà bien remplie, le public honore les titres du combo francilien en s’élançant frénétiquement dans quelques circle pits. On notera le featuring avec SouF (Disloyal) pour le très hardcore « LXXV ». En somme, le groupe a fait le job pendant une petite demi heure et c’est avec plaisir que l’on a apprécié leur prestation. Place maintenant à HOAC…

Les Anglais nous plongent dans le grand bain. Les breaks sont nettement plus puissants et la musique gagnent en intensité. La bande de Jamie Graham porte la salle à ébullition en faisant sauter dans tous les sens le jeune public. Le groupe nous offre un nouveau titre fort, assez planant et pour le coup, efficace… Depuis la dernière fois en France, le chanteur a appris la langue de Molière et lance les très poétiques « Suce mon bite » et « fais moi l’anus », ce à quoi la foule répondra fièrement « à poil ! ». Bref, la classe incarnée ! HOAC enchaîne les titres de manière efficace pour une prestation plus sympa qu’à la Flèche d’Or. La foule semble aussi plus apprécier leur show. On ne voit pas le temps passer ce soir et c’est déjà l’heure d’aller prendre l’air lorsque je rencontre à l’extérieur un père attendant désespérément son fils dehors. Ils venaient depuis Reims les malheureux ! Quelques mots échangés avec le bonhomme et une rencontre qui prouve la jeunesse des fans du groupe américain et leur succès dans l’hexagone. Bref, le deathcoreux débute ses vacances de bien belle manière et il va détruire le pit lors d’une performance dévastatrice d’Attila

En réalité, la prestation du groupe américain de « motherfuckinbitchmetal » fût décevante… Effectivement, difficile d’assurer un véritable show basé sur des breaks avec un guitariste en moins. Que s’est-il passé ?! Le set débute sur leur habituelle intro de rap et Chris Fronzak négocie parfaitement l’agencement entre les phases rappées et gueulées. On sent tout de même un vide sur scène, surtout lorsque les quelques solos ne sont appuyés que par la basse. Certes, la date est sol- out mais il reste de la place au bar tellement les kids s’entassent devant la scène. Malgré leur problème de line-up, les ricains assurent les titres de manières énergiques et le frontman se met remarquablement le public dans la poche en rappelant qu’ils sont là pour faire la fête. De « Shots for the Boys à Payback », tous les tubes du groupe déroulent. Le « 666 party with the devil bitch » est scandé par un pit ravi… Pas fatigué et bien chauffé par les premiers groupes, le public est déchaîné et les désormais communs moshs et autres wall of death ont bien lieu. Avec un membre en moins sur scène, Attila aurait pu enchaîner les titres et se barrer mais il n’en fût rien. La Boule Noire a quand même eu le droit à un petit rappel, et ça c’est respectable !

En somme, le problème de line up s’est fait ressentir. Certains m’ont dit avoir été déçus par la prestation de la tête d’affiche mais être impressionnés par celle de Heart of a Coward. On retiendra aussi la performance de Praetoria qui a eu l’occasion de jouer devant une salle bien remplie, ce qui est rare les premiers groupes lors d’un concert. Attila, groupe de « motherfuckinbitchmetal », de « party metal » ou deathcore (vous ferez votre choix…), est donc à revoir dans d’autres conditions !

Par Simon.

Publicités

4 réponses à “ATTILA à la Boule Noire – 19/10/2014

  1. Pingback: La reprise de la semaine : Aurora – Wrecking Ball | The Naked Society·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s