Electric Beans – Sobres et en sourdine

electric beans -sobres et en sourdine

Si l’on se réfère à la biographie du groupe, Electric Beans est un groupe de heavy metal post traumatologique. Qui aurait cru que Niort était le berceau des futurs Iron Maiden français ? Ce n’est pas pour rien que Monsieur feu Ronnie James Dio les a repérés quand ils ont gagnés le prix du meilleur album punk 2015 ?! Vous l’aurez compris, ces zikos sont pleins d’humour et passionnés de musique…

Les fans de Hard Rock et de Heavy metal se reconnaîtront sur les titres rock « What the Hell » et « Interdit Bancaire ». Il est clair que ça gonfle quand on entend à la radio de la soupe fade et que nos enfants soient fans de ces poupées en plastique qui font de la musique. Pire, on se rend compte que la vie de musicien est précaire. Même si, aujourd’hui, ils sont multimilliardaires, ils nous racontent les galères de thunes et combien la bonne gueule du banquier peut rendre fou. Bien heureusement, il nous reste la bière et le Heavy metal !

D’une séance de vaudou au quotidien du supermarché, on prend du plaisir à écouter les paroles sur une musique rock chatoyante. « Faux frères » est dédiée à tous les corbeaux et autres balances. Avec son pont épique (façon Dio ou Maiden), ce titre mériterait d’être interprété dans un Stade de France plein à craquer ! Pleine de poésie et basée sur un riff punk/ska, la chanson « Coup d’jus » développe la thématique des rapports homme/femme. Eh ouais bande de nudistes, faire l’amour c’est aussi simple que de brancher un câble dans une prise !

« Mon Monde » et sa ligne de basse vous invitera à danser tandis que « Comptine Punk » vous entraînera dans les pires pogos dignes des meilleurs concerts punk. Le disque se clôt avec les déboires d’un « chanteur de rock ». Même si certaines anecdotes évoquées sur ce morceau sont probablement vraies. On espère que ces Niortais ne se sont pas retrouvés, un jour, à faire des karaokés dans le Cantal…

Amoureux de musique et plein d’humour, ce groupe propose des chansons punk/rock agréables. Avec des textes drôles et amusants, ils arrivent quand même à dépeindre une réalité sociale parfois flippante. La production n’est pas celle du dernier Booba mais à vrai dire, on s’en fout ! Les amateurs de rock passeront un bon moment en écoutant ce disque. Si vous aimez Didier Super, Ultra Vomit et autres Andréas et Nicolas, on ne peux que vous conseiller de jeter une oreille sur ce Sobres et en Sourdines. On leur souhaite tout le bonheur du monde, aujourd’hui comme pour demain, et on les retrouvera probablement en novembre 2015, pour la première partie de Johnny à Bercy!

Par Simon.

Infos :
www.facebook.com/The.Electric.Beans
www.electricbeans.fr

Publicités

3 réponses à “Electric Beans – Sobres et en sourdine

  1. Pingback: Headbang Contest 2015 au Petit Bain – 11 et 12 avril 2015 | The Naked Society·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s