Astérix – Le Domaine des Dieux

Astérix-Le-Domaine-Des-Dieux-Affiche-Finale

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur.

Tout le monde connaît cette phrase d’ouverture et pour cause Astérix revient dans son premier film d’animation Made In France donc cocorico.

César, exaspéré par la résistance gauloise face à son armée et autre tactique, décide de faire venir Rome au gaulois pour les corrompre et prendre possession de la terre de ces moustachus.

C’est par la création du quartier luxueux « le Domaine des Dieux » que César compte convertir les gaulois à la coutume Romaine. Astérix et tout le village arriveront-ils a résister au clinquant romain ou se laisseront-ils avoir par le plan diabolique de l’empereur.

Ce n’est pas la première fois que les aventures du petit gaulois moustachue sont mises sur grand écran mais c’est bien son premier film d’animation. L’équipe derrière ce projet n’a véritablement rien à envier au grosse boite tel que Pixar ou Dreamworks car l’animation y est de toute beauté : lisse, belle et les personnages ont une réel « âme ».

Alexandre Astier est aussi de la partie vue qu’il a été dialoguiste, scénariste et à prêté sa voix à Oursenplus le centurion qui gère le camp romain qui fait face au camp de l’irréductible village gaulois.

Astier en apportant sa patte au film à réussit à transformer l’œuvre d’Uderzo et Goscinny en quelque chose de plus adulte tout en gardant cette esprit enfantin qui nous plait à tous.

J’ai quand même eu beaucoup de mal à m’habituer à la nouvelle voix d’Obélix qui cette fois est doublé par Guillaume Briat, quand à Astérix il est toujours doublé par Roger Carel.

Le choix des voix est brillant et bien pensé, chaque acteur choisi pour ce film tombe juste par rapport à leur rôle. On y retrouve Laurent Lafitte en Duplicatha, un esclave maîtrisant la langue de Molière avec une grande finesse, Florence Foresti en Bonemine, juste magique et j’en passe.

Les dialogues tombent juste même si on reconnaît des tournures de phrase à la Kaamelott, ce qui est appréciable pour les fans de la série, mais pour ceux qui ne sont pas habitués à cet humour cela peut perturber mais on y prend vite goût.

Ce film d’animation 100% français est une réussite tant sur le plan de l’animation, que du doublage, du scénario et des dialogues. Astier a su implémenter son univers à la série Astérix et ça colle parfaitement. Par contre ce film est un entre-deux ce qui veut dire que pour les grands fans de Kaamelott, on y retrouve les dialogues (si vous faite bien attention le « C’est pas faux » de Perceval se cache dans le film) et l’univers mais on reste quand mêmes dans un film pour enfant. On reste donc un peu sur notre faim et pareil pour les enfants, le film est drôle, gentil et mignon mais certaines répliques ne les touchent pas. Et c’est là que le film pêche car il n’a pas su trouver sa place entre les deux parties.

Cependant c’est un très bon film et il y en a pour tous les goûts.

Vive la France, vive la moustache et vive Asterix.

Publicités

Une réponse à “Astérix – Le Domaine des Dieux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s