Rise of the northstar au divan du monde – 23/01/2015

rise of the northstar divan

À l’occasion de la sortie de leur nouvel album Welcame, les Français de Rise of the Northstar, férus de culture nippone, ont posé leurs valises au Divan du monde. Depuis leur prestation au Bring the Noise festival en 2012, on a pu sentir une nette évolution concernant la qualité du show. Pas étonnant qu’ils aient été choisis par Nuclear Blast pour défendre le hardcore français. Initialement programmé avec Inner Reflections et The Great Divide, c’est finalement Hightower qui remplaça ces derniers. C’est donc dans une salle affichant sold-out que l’on a pu danser et se réchauffer pendant un peu plus de trois heures…

À cause d’une foule remontant la rue des Martyrs jusqu’aux Abbesses, je rate une bonne partie du set de Inner Reflections. Axé sur un  album metalcore/hardcore de qualité (Reset), ils imposent un jeu de scène calibré en bénéficiant  d’un son puissant.  Le pit est déjà rempli et voit quelques tarés mosher en manteaux. La foule semble très chaude et réceptionne déjà les premières personnes s’initiant au stage diving. À la demande du chanteur, les kids se mêlent à une gentille « bagarre » sur un « Sworn Enemy » qui finira l’échauffement. Franchement convaincu par le peu qu’on a vu, on sera heureux de les revoir prochainement en compagnie de Praetoria.

Remplaçant au pied levé The Great Divide, cette date ne pouvait être autre chose qu’un piège pour Hightower. Je ne jugerai pas ici de la qualité de leur musique (punk rock) mais il semblerait que mon sentiment d’ennui profond fût largement partagé. Pourquoi ne pas les avoir fait jouer en premier ? Appliquant la règle du « zéro communication » et du « jeter de micro pour mieux le casser », le chanteur, ne partageant aucune émotion, n’avait simplement aucune chance de se mettre le public dans la poche. Certes, cette date ne devait pas être facile à assurer mais il y a tout de même un minimum à faire… À revoir dans d’autres conditions donc. Je laisserai la critique de leurs compos aux aficionados du genre.

Il est 21h quand les rideaux, masquant l’installation du décor, s’ouvrent. Une immense toile ROTN en fond, une batterie à l’effigie de l’album (à savoir un poing dans la face) positionnée en hauteur et des étendards affichant des idéogrammes japonais constituent la scène. Une belle intro faite d’arpèges annonce le calme avant la tempête : on part alors pour un voyage hardcore, vers néo-tokyo, de  près  d’une heure et demi. Le public embrase littéralement le dancefloor et se déchaîne dans les pogos, alternant les phases de sauts, de two step et  les stage diving (on remarquera, comme à l’accoutumée, ceux de Stitch). Les Rise of The Northstar enchaînent les titres et défendent leur production dans la pure tradition hardcore. La prestation est énergique, sans bavure et on aura le droit à un petit solo guitare (« Blast ’em All »). En ce qui concerne les soli, on pourra aussi souligner la performance des gratteux sur les morceaux aux influences plus trash (« Sound of Wolves » par exemple) ! De la même manière, les chœurs sont parfaitement interprétés (« Bosozoku », « The New Path ») et évoquent certains groupes pionniers du genre. Grâce à un set à rallonge, ces coreux défendent fièrement, le fraichement sorti, Welcame et, après un deuxième rappel, « Samourai Spirit » clôt un show ravageur. Les plus motivés les retrouveront au Hellfest

Le week-end a donc commencé d’une bien belle façon. Inner Reflections et ROTN ont assuré des performances dans la hargne, la violence et la bonne humeur. On regrettera l’absence de The Great Divide et on souhaitera de meilleures dates pour Hightower. Merci donc à ces trois groupes et au public d’être venu si nombreux soutenir la scène française.

Par Simon.

Publicités

4 réponses à “Rise of the northstar au divan du monde – 23/01/2015

  1. Pingback: Madball au Glazart – 06/04/2015 | The Naked Society·

  2. Pingback: While She Sleeps au Petit Bain – 20/04/2015 | The Naked Society·

  3. Pingback: Polar au Klub – 01/05/2015 | The Naked Society·

  4. Pingback: A Failing Devotion au Gibus Café – 26/09/2015 | The Naked Society·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s