la reprise de la semaine : Death SS – The four horsemen

La semaine dernière, un des plus grands zoukeurs s’envolait vers le Walhalla…

Avant d’être le roi et d’avoir la carrière musicale qu’on lui connaît, Demis Roussos jouait dans le groupe de rock psychédélique Aphrodite’s Child. En partance pour l’Angleterre, lui et ses acolytes se voient bloquer par les douanes. Ainsi, de 1967 à 1971, trois albums furent composés en France. Le dernier, intitulé 666 et consacré à l’apocalypse de la Saint Jean, signa la fin du groupe. La Naked rend donc hommage à ce grand homme et vous propose un titre tout droit sorti des sixties. Révisité par les Italiens de  Death SS (in Death of Steve Sylvester), ce « The Four Horsemen » vous fera découvrir une autre facette du Grec le plus connu de France.

Sur ce, repose en paix Demis et bonne semaine à vous !

Version originale :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s