Cowards – Rise to Infamy

cowards rise to infamy

Amateurs de douces mélodies, passez votre chemin ! Le quintet parisien revient avec un second album intitulé Rise to Infamy. Enregistré par Francis Caste, cet opus est un condensé putride de sludge, de hardcore et de black metal. Pendant près de quarante minutes, Cowards vous retourne le crâne…

Votre pire cauchemar débute par un mur sonore assourdissant, ingrédient que l’on retrouve tout au long des dix titres et plus particulièrement sur « Beyond My Hands » ou « Birth of the Sadistic Son ». L’ambiance se veut crade, malsaine, oppressante et foutrement abrutissante. Je vous passe toute une liste d’adjectifs mais, grosso modo, cet album est parfait pour vous faire dégueuler un lendemain de cuite. Aucun répit, aucune respiration ne sont proposés lors de cette agression sonore et le combo use régulièrement de larsens, ne relâchant ainsi en rien la pression. Alors que le chanteur vomit sa haine et sa colère avec une voix écorchée, l’alliance guitare/ batterie se fait un plaisir de développer une sorte de vacarme musical où chacun des coups de fût semblent être martelés dans le seul but de vous briser les os (« Bend The Knee »). L’ensemble est très compact et il est bien difficile de dégager un titre en particulier tant les morceaux sont d’une violence extrême. Tout de même, mention spéciale à  « Wish for Infamy » et à son blast flirtant avec le black metal.

Ceci étant dit, il sera moins douloureux, pour les novices, de jouer à casse-crâne contre un mur plutôt que d’écouter cet album. En revanche, les amateurs du genre trouveront, dans ce Rise to Infamy, un véritable défouloir et une manière de dégager la part la plus sombre de leur être. Cowards ne fait ici aucune concession et c’est peut être le défaut du style pratiqué. À force de développer un tel chaos, on peut s’y perdre, ne rien comprendre et se demander si cela relève vraiment de l’art musical. Il faudra donc plusieurs écoutes pour apprécier ce disque et beaucoup de temps pour s’en remettre. À déconseiller aux âmes sensibles !

À écouter : Wish for Infamy, Bend the Knee, Never to Shine.

Infos : http://www.facebook.com/cowardsparis

Par Simon.

Publicités

3 réponses à “Cowards – Rise to Infamy

  1. Pingback: NERV – Vergentis in Senium | The Naked Society·

  2. Pingback: While She Sleeps au Petit Bain – 20/04/2015 | The Naked Society·

  3. Pingback: The Prestige – Amer | The Naked Society·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s