The Marshals – AYMF Session

Cover front - The Marshals

Et si les Black Keys n’était que de pâle copie et que les White Stripes aurait puiser leurs influences dans la petite bourgade de Moulins (03) chez les The Marshals ?

C’est totalement faux bien évidemment, l’histoire en a voulu autrement et ces ricains sont restés chez eux car la culture des santiags et de la Harley c’est quand même mieux dans le pays de Georges Bush.

Sinon album français, chanson anglo-saxonnes (encore raté!), The Marshals nous fait l’honneur de venir avec du blues rock bien épais et ça fait plaisir. Pour ceux qui débarquent, le blues rock c’est un peu toi mais avec des poils, du parfum de bison et du cuir. Un troisième album pour ces trois Moulinois qui m’a fait vibrer par sa simplicité et sa désinvolture qu’on retrouve dans le blues. Peut être même allant dans des rythmiques stoner qui vous baladerons lentement de droite à gauche sans que vous n’ayez à vous forcer.

On commence avec un Oh Baby en guise d’entrée : Tu rentres dans le bar et tu commande un whisky sans glace. Ça pue la clope froide, le sol est collant, tu vois au loin une belle jeune fille accolée au Jukebox et tu entends la musique de The Marshals en fond. On continue avec Salve qui t’emmène dans les bas-fonds du sud du Mississippi, un rythme dansant avec un solo d’harmonica à t’en faire baver. Et on va finir avec Someday (bonus chanson caché), l’apothéose. L’hymne de l’album. Je l’ai tellement écoutée que j’ai le refrain dans la tête depuis 5 jours.

Pour faire court, très bon album, on retrouve assez facilement les codes du blues et du rock, la voix est dans les bon tons et ne sort jamais de sa route. La chanson qui les feront connaître est Sugar parce que c’est un peu la pizza Margarita de l’album. Petit bémol, la rythmique est redondante et rassurante au fur et à mesure des morceaux alors mettez vos couilles sur la table, arrêtez de faire vos timides, explorez des contrées lointaines, vous avez déjà le « rien à foutre » donc ça ne devrait qu’être plus beau !

Je vous laisse avec un extrait à caractère animé, à la prochaine. Faites attention sur la route (66).

Weeeeee found love in a night someday…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s