Madball au Glazart – 06/04/2015

DSC07137

Rien de mieux qu’un bon concert de hardcore pour finir un week end de trois jours et commencer la semaine en mil morceaux. Ce lundi de Pâques, le Glazart réceptionnait Parisian Walls, The Brains et les légendaires Madball. Les beaux jours arrivés, l’occasion de venir en avance, pour profiter de l’happy hour de la salle, était trop belle. Un babyfoot, des bancs, le camion de la Dînette Mécanique, une musique funk…Que demande le peuple?

Il est un peu plus de 20h quand Parisian Walls monte sur scène. Avec un bon premier album, on les attendait avec impatience et on était à peu près sûr de ne pas être déçu. Malgré une fosse peu remplie, les coreux dansent sur les premières notes de « Hunting Season » et son riff à la Gojira. Leur metal « briseur de nuques » bénéficie d’un son puissant et commence à retourner la salle. Avec son débardeur Russian Circles laissant transparaître la tonne de tatouages, Arsène est toujours aussi charismatique et défend, à la perfection, le hardcore parisien. Les mosh parts font leur apparition et, en l’espace de quelques chansons, certains feront déjà tomber le tee shirt. « From the City of Light » clôturera leur set. On aura largement apprécié mais on regrettera le manque de personnes présentes sur le devant et l’absence dans la setlist, du magnifique « Sons of Dyonisus« . Edith Piaf les accompagnera vers la sortie…

Les Canadiens de The Brains prennent la relève. Pour être franc, on sera moins fans de leur rockabilly et on ne restera que quelques morceaux. La performance semblera énergique et les connaisseurs se déhancheront sur cette musique rythmée par la contrebasse. Au vue des nombreuses gouttes qui tombent de son front, le chanteur René donnera tout ce qu’il a. Bref, on trouvera le choix de les mettre à l’affiche plutôt bizarre et on sortira prendre l’air pour se délecter des délicieux mets préparés par la Dînette Mécanique. À revoir dans d’autres conditions donc…

Il est 22h et le Glazart est à présent blindé. Une musique hip hop, évoquant l’ambiance des rues de New York, nous fait patienter. Les quatre coreux débarquent sur scène et il nous faudra qu’une demi seconde pour que les premiers chassés ne pleuvent. Notre photographe en fera les frais et aura le plus grand mal à survivre dans un pit des plus violent. En moins d’une minute, la salle est retournée et les slameurs s’envolent. Madball n’a pas le temps et ça se ressent, la pression ne se relâche jamais et les titres, de deux minutes en moyenne voire moins, s’enchaînent. Le set est fait de hargne et de colère dans la plus pure tradition hardcore. Il n’y aura pas un morceaux sans stage diving et un des joyeux lurons arrivera, en étant retourné par le bordel, à marcher sur le plafond ! Freddy rappelle son plaisir de jouer dans les petits clubs et, après avoir enlever son tee shirt Born From Pain, il lancera : « We are proud to represent this fucking culture. This is really different ! » en évoquant la musique hardcore. Ce fût l’un des seuls moments de répit proposé par le groupe. Les chorégraphies de fous furieux continuent ; le roadie aura, de temps en temps, le plus grand mal à récupérer le jack du micro tandis que les slameurs ne se privent pas de bousculer le chanteur pour replonger dans la fosse surexcitée. L’instant d’une seconde, le frontman aura même eu le droit à un petit bisou ! Alternant les titres ultras courts et ceux de quatre minutes, « Doc Marten Stomp« , issu du dernier album, apportera un peu de « douceur » dans ce monde de brutes. On se sera donc fait déboiter pendant une heure et ce, pour notre plus grand plaisir. L’ambiance des concerts de hardcore old school est toujours aussi chaotique et bordélique. Chacun s’amuse et ça se ressent ! HARDCORE STILL LIVES !

On sortira de cette fournaise en en ayant pris plein la tronche. Très heureux des performances de Parisian Walls et de la tête d’affiche, on restera surpris par la présence de The Brains. Certains en auront profité. Les amateurs seront à la Flèche d’Or, le 17 mai, pour Agnostic Front. En ce qui nous concerne, on retrouvera les Américains de Madball au Hellfest !

Par Simon
Photos : St-Cyr

Retrouvez toutes les photos de la soirée au Glazart sur notre Facebook

Publicités

8 réponses à “Madball au Glazart – 06/04/2015

  1. Pingback: Adrenaline – Demain nous appartient | The Naked Society·

  2. Pingback: Polar au Klub – 01/05/2015 | The Naked Society·

  3. Pingback: La reprise de la semaine : Evenline – Through Glass | The Naked Society·

  4. Pingback: AqME au Glazart – 29/05/2015 | The Naked Society·

  5. Pingback: La reprise de la semaine : Biohazard – We’re Only Gonna Die | The Naked Society·

  6. Pingback: Faith Off sort son premier clip ! | The Naked Society·

  7. Pingback: La reprise de la semaine : Matt Heafy – Harvest | The Naked Society·

  8. Pingback: Touché Amoré au glazart – 19/08/2015 | The Naked Society·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s