Les Sales Majestés + Tagada Jones @ l’Alhambra – 04/04/15

11124526_10152686581426555_2019711691369944109_o

 Les Punks étaient de sortis, samedi dernier, du côté de la République pour faire péter les slams et les pogos à gogos. Retour sur une soirée pas très catholique…

En ce samedi de la veille de Pâques, j’ai voulu immortalisée le moment et me rendre dans un endroit où la bière et les gros mots coulent à flot. A l’Alhambra était organisé une soirée très punk iroquoise avec les biens nommés Les Sales Majestés, Tagada Jones et X Syndicate. De quoi vous faire dresser les cheveux. N’étant pas une aficionados de ces soirées, j’ai donc pris mon courage à deux mains et j’ai ouvert les portes de la révolte. Et ce que j’y ai trouvée n’était pas vraiment à quoi je m’attendais.

On loupe encore et toujours la première partie, X Syndicate parce qu’on est des connards. On attaque direct avec Tagada Jones !

Du punk/métal pur et dur. Dès le début, la fosse est chaude et commence à balancer les bras pour faire de la place. Première pour moi et je ne boude pas mon plaisir d’être au premier rang sans boules quies à être ballottée de gauche à droite. C’est donc ça l’esprit punk. Les mecs assurent le show et des slams commencent à faire leur apparition. Une, deux, trois personnes et que voilà qu’il commence à y avoir une file d’attente pour se jeter dans la fosse. Ca en devient ridicule et j’ai l’impression d’être chez Mickey et de voir devant moi, le temps d’attente pour Space Montain indiquée « A partir de ce point, il vous reste 3h avant de faire 10sec de sensation mi-forte ».

Malgré tout Tagada Jones ne perd pas le rythme et balance les titres à la volée pour le plus grand bonheur du public. Une setlist, pour moi, un peu répétitif, on s’y perd et manque vraiment de nouveautés. Mais voilà que je ravale ma salive puisque Je Suis Démocratie débarque. Dernière chanson des Tagada suite aux événements du 7 janvier dernier. Malgré l’ambiance générale, j’ai du mal à me mettre dans le bain et l’appel du verre vide est trop forte. Tagada Jones finira, pour moi, sur les écrans du bar à l’étage.

Même pas le temps de dire au revoir au barman que je me retrouve dans la salle avec Les Sales Majestés.

AH enfin on passe aux choses sérieuses. Du punk, du vrai, du crasseux, du « j’me bas les couilles », du T-shirt Sex Pistols ! Si vous aimez le punk pur, sans artifice, Les Sales Majestés vont vous régaler. Avec les titres Sois Pauvres et tais-toi !, Mes frères et Oui j’emmerde, le groupe fout le bordel dans la fosse. Niveau musical, on est dans le dégeu, la guitare est en distorsion lvl 100, la basse beaucoup trop forte et la batterie est en boucle. Mais ça on s’en fout du technique dans le punk. Le plus beau se trouve dans l’ambiance. Les slams s’enchaînent, les pogos se multiplient et les chœurs font très bien leur boulot. Et peut être un peu trop moi.

Pour résumé la soirée, du punk à foison, des pogos, des slams, de la bonne ambiance (j’ai même vu un gamin de 6 ans slamé). Une très bonne soirée si tu es anticonformiste et que tu as gardé tes T-shirts de Sex Pistols et d’Iggy Pop. Un peu trop fouilli pour moi, mon côté d’ado révolté n’avait pas envie de sortir et c’est dommage.

Avant de finir ce live report, je souhaiterais laisser la plume à quelqu’un qui m’a accompagnée durant cette soirée et qui découvrait pour la première fois, à 50 ans, un concert punk : Ma mère.

C’est ma première expérience en tant que concert punk et j’ai attendue mes 50 ans pour y assister. Le premier aspect qui m’interpelle est le niveau sonore qui est trop élevé à mon goût mais intéressant. On sent la révolte contre la société actuelle et les refrains sont assez percutant ce qui donnent une envie de les reprendre en chœur. Le spectacle est aussi dans la salle, le public défile sur scène avant de se jeter dans la foule. La bonne ambiance est de mise et il y a tous les âges. Tagada Jones a une musique plus recherchée que les autres groupes et la chanson qui me restera dans la tête est Tout va bien. Quand aux Sales Majestés, la musique est plus saccadée et le rythme plus soutenu. J’ai appréciée Fier de ne rien faire et Johnny s’en va t-en guerre. Dans l’ensemble, une belle découverte de l’esprit punk. Moi qui croyais que les crêtes avaient disparues et que les slams ne se voyaient que dans les reportages TV. Je n’irai pas dans ce genre de concert tous les jours mais une chanson ou deux des deux groupes précédents dans mon mp3 me suffira amplement.

X SYNDICATE // TAGADA JONES // LES SALES MAJESTES

Publicités

4 réponses à “Les Sales Majestés + Tagada Jones @ l’Alhambra – 04/04/15

  1. Pingback: Harmorage – Psychico Corrosif | The Naked Society·

  2. Pingback: La reprise de la semaine : Anti-Flag – Should I Stay or Should I Go | The Naked Society·

  3. Pingback: La reprise de la semaine : Biohazard – We’re Only Gonna Die | The Naked Society·

  4. Pingback: X Syndicate à la Boule Noire – 19/09/2015 | The Naked Society·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s