Headbang Contest 2015 au Petit Bain – 11 et 12 avril 2015

11055265_989205874423745_8969290335393924723_n

Le week end dernier, 11 et 12 avril, le Petit Bain réceptionnait la finale du Headbang Contest. Pas moins de 13 groupes étaient programmés, sur deux jours, pour faire couler cette salle située sur la Seine. Avec une diversité des registres très large, du rock au metal hardcore en passant par le symphonique et le metal fusion, le mot d’ordre était de faire bouger les têtes et de soutenir la scène française. Les copains étaient là pour soutenir leur groupe favoris et les deux journées furent riches en découverte !

Samedi 11

Waverly Lies North ouvre le bal avec son metal symphonique. Une introduction musicale imposante et une chanteuse lyrique prête à faire exploser les hublots posent l’ambiance. Le chant se veut heavy mais, malheureusement pour le combo, ils subiront un soucis technique qui leur fera perdre du temps. Malgré de bonnes instrumentales, force est d’avouer que ce type de vocaux ne sera pas forcément notre registre préféré. Bref, bravo à eux, ce n’était pas évident de jouer en premier.

Un groupe de heavy rock, les Flying Dogs, prennent la relève. Dès leur installation sur scène, c’est l’impression que ces musiciens ont de la bouteille et que le set sera sympa qui gagne. Les premiers soli font leur apparition et le chant est rappé puis chanté. On aura parfois l’impression que le chanteur force sur sa voix mais cela sera vite rattrapé par la qualité technique des guitaristes. Il aura fallu du temps pour que la sauce prenne, chez nous, mais le moment fût sympathique. On regrettera que la musique ne soit pas un peu plus péchue et on aura apprécié la banderole en l’honneur de l’anniversaire du guitariste. Un bonne ambiance donc !

Les groupes se suivent rapidement. À peine le temps d’aller au bar ou de fumer une clope sur le pont. De toute façon, le temps était pourri pour cette première journée. Menée par une femme, A Million Shells débarque et délivre un hard rock rythmée par les bras tentaculaires du batteur. La salle est déjà plus remplie et les premiers pogos se lancent. Malgré un bon jeu de scène et de belles mélodies, ce ne sera vraiment pas notre coup de coeur. L’important sera l’impression que le public se soit amusé. Le set passe vite et on aperçoit,sur le côté, le groupe d’après ultra motivé.

Human Vacuum sera, pour notre part, la première révélation de la soirée ! C’est avec ce genre de son que l’on rentre en contact, de belle manière, avec le néo-metal. Prenez le meilleur de Korn et de la scène Nowhere, vous obtiendrez quelque chose qui s’apparente à leur musique. Vraiment efficace, leur prestation nous parlera déjà plus et nous réveillera. Les growls pourraient plus assumés mais ils auront le mérite d’avoir remuer leur booty. Après un « padaboum » lancé par le batteur, le show se finira par un wall of death orchestré sur fond de musique ska. Un groupe à recommander… Chapeau !

La tension monte et c’est déjà l’heure du groupe que Naked Society attendait de pied ferme, One Last Shot. Le fameux micro est installé et on est, désormais, bien échauffé pour leur dust metal. L’intro se lance et un air d’Amérique, de Cadillac et de pompe à essence se fait sentir. Malgré un petit soucis de micro, le groupe déroule son EP de manière ultra efficace, énergique et énervée. Ils sont contents d’être là et ça se ressent. À ce moment de la soirée, il ne restait pas d’autres choix que d’engloutir sa bière et de venir headbanguer dans le pit. « Prophesick » terminera leur set et c’est donc en toute logique qu’ils ont gagné cette finale. Un vrai moment de fête, félicitation ! Découvrez leur EP ici !

Le dernier groupe de la soirée, Heal Heaven, présentera son thrash moderne devant une fosse qui s’est largement vidée. Il manquera du monde pour vraiment apprécier la performance car leur musique mériterait de nettement plus bouger. Un set sympathique qui se finira sur une bonne note : Stay metal !

Cette première journée du contest fût donc très agréable et, déjà, riche en découverte. One Last Shot aura marqué les esprits et leur présence, au Divan du Monde, risque d’être impressionnante. Après une bonne nuit de sommeil, on a donc rempilé, cette fois-ci sous le soleil, pour un dimanche des plus métalliques !

Dimanche 12

Les hostilités démarrent avec le metalcore moderne d’Aanod. Pas grand monde n’était présent mais le public semblera déjà bien motivé. On aura trouvé leur musique parfaite pour remuer la tête mais le chant, en voix claire, ne nous fera pas vraiment vibrer. Le frontman dégagera une bonne énergie mais sa communication avec le public ne sera pas bien calée. Bref, les compositions sembleront un peu redondante mais le public appréciera.

Adrenaline apportera la vraie intensité d’un concert de metal. Originaire de Compiègne, les musiciens balanceront leur metal hardcore devant vingt personnes complètement amorphes. Le chanteur l’aura compris : si le public ne vient pas à lui, il ira le chercher ! À plusieurs reprises, il investira la fosse pour foutre le bordel. Dans la plus pure tradition du genre, il dégagera une énergie folle ! Pour ma part, ce sera l’un des meilleurs groupes du week end. Bravo !

S’ensuit Monolyth. Par certains aspects, leur death mélodique me fera penser à la scène scandinave, Soilwork en tête. Leur set sera fait de pogos et de wall of death. Le micro sera même partagé sur « Insomnia« . Agréable sans être révolutionnaire, on aura passé un bon moment !

Il est 21h quand le colosse d’Artweg débarque sur scène. On comprend très vite que le but n’est pas de jouer avec la finesse. Ils seront présentés par le chanteur de 6:33. Développant plein d’univers différents à travers des morceaux, tous plus frénétiques les uns que les autres, ils détruiront en mille morceaux le Petit Bain. Avec trente minutes de Artcore, ce sera, sans aucun doute, le meilleur show du week end ! Le stage diving de masse placera le set à son apogée. Ils gagneront, de manière impitoyable, leur place aux côtés de Loudblast le 7 juin… Félicitation !

Le set n’aura pas ruiné les métalleux présents quand Icon of Destruction investira les lieux pour du death mélodique. Ces musiciens sont incontestablement doués mais leur musique ne me convaincra pas plus que ça. Malgré une très bonne technique et un set carré, elle ne dégagera, en moi, que peu d’émotions. De mon côté, la surprise viendra donc à l’annonce de leur victoire. À revoir et félicitation tout de même !

Attention, les zombies attaquent ! Les passionnés de films d’horreur de Magoyond succéderont et allégeront le propos. On retrouvera Flo, le chanteur de Kera, au poste de bassiste remplaçant dans ce groupe de rock/metal horrifico-comique. Le concept est très bon et les jeux de scène est, sans mauvais jeux de mots, mortel mais il manquera plus de mise en scène. Certains titres feront headbanguer et seront très convaincants ! On assistera donc à leur performance avec plaisir et on vous encourage à jeter vos oreilles dans leur EP ! Mention spéciale à « Six Pieds sous Terre  » !

Ethmebb clôturera ce joli week end ! Chemise blanche, cravate noire et cape à la Sunn o))), ils sont prêts à envoyer leur musique de gobelins. Aérien et épique, le guitariste soliste aura atteint l’orgasme lors de ses démonstrations techniques. Le concept pourrait prêter à sourire mais leur musique est de qualité et leur dernier titre apporta un espace pour s’envoler vers des contrées issues de la fantasy. À suivre !

Pendant deux jours, on aura profiter du lieux et découvert de bons, voire très bons groupes. Avec une affiche très diversifiée, il y en a eu pour tous les goûts ! Il faut féliciter les trois groupes vainqueurs (One Last Shot, Artweg, Icon of Destruction) que nous retrouveront au Divan du Monde, le 7 juin, en compagnie de Loudblast. S’il ne faudrait retenir qu’une seule chose du week end, c’est bien la raison de ce genre d’événement, à savoir le soutien de la scène française ! Il y a du talent, bougez vous le cul ! Merci donc aux groupes, au public et à l’organisation !

Par Simon.

Publicités

10 réponses à “Headbang Contest 2015 au Petit Bain – 11 et 12 avril 2015

  1. Pingback: La reprise de la semaine : Hundredth – Hurt | The Naked Society·

  2. Pingback: Human Vacuum - Retours presse·

  3. Pingback: While She Sleeps au Petit Bain – 20/04/2015 | The Naked Society·

  4. Pingback: Adrenaline – Demain nous appartient | The Naked Society·

  5. Pingback: Kera au Studio Campus – 05/06/2015 | The Naked Society·

  6. Pingback: Finale du Headbang Contest au Divan du Monde – 07/06/2015 | The Naked Society·

  7. Pingback: Human Vacuum – Enter the Playground | The Naked Society·

  8. Pingback: A.c.o.D – II The Maelstrom | The Naked Society·

  9. Pingback: X Syndicate à la Boule Noire – 19/09/2015 | The Naked Society·

  10. Pingback: Ethmebb au Gibus Café – 29/11/2015 | The Naked Society·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s