Except One – O.M.N.I #1

except one

Sorti en décembre 2013, le quintet parisien offre, avec ce premier EP O.M.N.I #1 (Objet Musical Non Identifié), une première réalisation riche en influences. Mené par la « Sexy Freaky » Estelle, ce groupe impose un metal bourré d’hormones laissant entrevoir des parties de headbang à plusieurs…

Ne vous attendez pas à du chant lyrique pompeux, la chanteuse pratique bien le cri dans la pure tradition death metal. De temps à autres, elle varie les plaisirs et offre un chant, en clair, pour permettre aux mélodies de s’implanter dans la tête et démontre, par la même occasion, des influences plus rock (« District Circus« , »Anymore« ). Certains growls n’ont rien à envier aux grosses pointures du genre (« Don’t Let Them Take You Alive« ). Alors que le rythme se voulait, sur ce titre, presque bondissant, il s’ensuit une rythmique martiale, doublée de tappings donnant une furieuse envie de bouger la tête (« Spider Box« ). De manière générale, c’est bien ce groove et l’impression que le « Drunken Drum Master » tape fort qui dominent ! « Holly Night« , tout aussi énergique, clôt cet EP dans une veine plus punk hardcore.

Les quelques notes de basses d’introduction donnaient une atmosphère angoissante et intrigante. Cette galette aurait gagné avec des variations d’ambiance à travers les titres. Bien que l’on passe facilement du metalcore au death en passant par des riffs plus groovy, il se dégage un certaine linéarité, mais un équilibre certain, au travers de l’ensemble musical. Appuyée par les growls, la façon de chanter en clair, tout comme la partie mélodique d' »Eviscerate Your Idols » et le moment d’accalmie (« Spider Box« ) apportent le type de variations escomptées. En somme, cet Objet Musical Non Identifé reste, effectivement, difficilement assimilable à un genre particulier. On se fera une meilleure idée à travers un album entier qui, on l’espère, arrivera vite ! Le combo a probablement trouvé les meilleurs mots pour décrire leur musique : « Except One, c’est des fleurs, des oiseaux, des enfants… le tout dans un mixeur ! « 

En concert avec Yorblind et Fractal Gates le 26 avril au  Gibus ! Pour écouter, ça se passe ici !

Par Simon

Visuels : DR / (c) SoKet

Publicités

Une réponse à “Except One – O.M.N.I #1

  1. Pingback: Yorblind au Gibus Café – 26/04/2015 | The Naked Society·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s