AqME au Glazart – 29/05/2015

affiche concert aqme glazart

Ce vendredi 29 mai était organisée, au Glazart, une belle soirée metal en compagnie de quatre groupes français. Du bon son, une belle terrasse, du sable blanc, le camion de la Dinette Mécanique, il n’y avait que des bonnes raisons pour venir assister à la prestation d’AqME, 9 Fake Reasons, Evenline et Dope Out.

Arrivés un peu en retard, on ne verra malheureusement que la fin du set de Dope Out. À voir l’espace vacant dans la salle, il semblera que le métalleux n’ait pas décidé de sortir ce soir. Qu’importe, on sera là pour faire la fête et on se chauffera gentiment sur une musique heavy rock énergique aux refrains accrocheurs. Le peu que l’on a vu aura été agréable. Le signe de la bête levé en l’air, les musiciens nous laisseront sur une belle partie de blast.

Une fois les panneaux à l’effigie de leur album Dear Morpheus installés, les membres d’Evenline se tiennent prêt à défendre leur musique. Connaissant la qualité de leurs compositions, on attendait beaucoup de leur performance. Les très bons « Misunderstood » et « Without You » ouvrent le bal. Avec une musique puissante et des refrains hyper accrocheurs, l’ambiance sera rapidement posée. Ces artistes aiment les reprises. Ainsi, ils se paieront le luxe d’offrir une version metal de « Deeper Underground » de Jamiroquai. Devant une foule statique, ils dérouleront la suite de manière calibrée. Même si le début de leur set paraîtra plus efficace que les derniers morceaux, ce groupe a de l’expérience et peut rivaliser avec les grosses pointures américaines du rock/metal.

Le temps passe vite et il est déjà l’heure d’assister la prestation de 9 Fake Reasons. Comme prévue, ce fut un très bon moment ! Avec une setlist axée sur le très bon album Days of Downfall (lire notre chronique ici), ils auront conquis quelques personnes dans la salle. La voix du chanteur évoquait, dans sa version studio, celle de James Hetfield mais semble un peu plus personnelle en live. Elle faiblira sur la fin du set mais qu’importe, les musiciens sont doués et les compositions remarquables. Les titres les plus forts comme « Poison » ambianceront et feront naître quelques parties de headbang. « Hate After Confusion » aurait mérité plus de pogos mais, au moment du pont, le tapping de basse posera tandis que le solo enverra en l’air. « Through the Dark » clôturera la performance et il suffira de fermer les yeux pour voyager, grâce aux arrangements, au moment du refrain. 9 Fake Reasons jouera un nouveau morceau (« 50-50 Chance« ) laissant présager le meilleur pour la suite… En somme, une belle prestation pour de la très bonne musique !

Fin 2014, AqME passait en première partie de Lofofora au Divan du Monde. Sans être forcément grand fan de l’oeuvre du combo, existant maintenant depuis plus de quinze ans, force est d’avouer que la prestation était impressionnante et que le dernier album, Dévisager Dieu, comporte des titres bien énervés. Bref, de passage au Glazart, l’occasion était trop belle pour les voir évoluer en tête d’affiche. À présent, tous les fans seront rentrés et on comprendra que la date fut loin d’être complète. Ce sera, donc, un concert en famille. Tellement en famille que les plus jeunes joueront à Mario Kart sur DS pendant le set d’AqME !

« Paris, est ce que vous êtes putain de prêt ?!  » s’égosille le chanteur en arrivant sur scène. « Avant le Jour » démarre alors les hostilités pendant que le public, bien chauffé, s’élance dans les premiers pogos. Remplacé par le frère de Vincent (chant), la bassiste sera absente. Le frontman sait comment motiver une salle et l’intensité montera progressivement pendant plus d’une heure. Issus de toute les périodes du groupe, les titres sont rageurs et laissent place aux plus belles danses métalliques. Les poteaux de la salle serviront de totems pour les circle pits, le chanteur viendra, lui-même, pourfendre la fosse en vue d’un joli wall of death (« Blasphème« ) et il demandera de s’assoir, quelques instants,  avant la libération finale (« Ce Que Nous Sommes« ). Les slameurs s’envoleront sur « Pornographie » et ce sera presque déjà l’heure du rappel. Plaçant l’émotion à son apogée, il s’agira, pour le chanteur, de venir brailler une ultime fois au coeur du pit pour interpréter « Le Rouge et le Noir« .

Ce fut donc une très belle soirée au Glazart ! Alors que les premières parties étaient de qualité (on ne peut que vous inviter à les découvrir), AqME a su mettre le feu à une salle faiblement peuplée. Que l’on aime ou non leurs compositions, ce groupe possède une réelle puissance sur scène… Merci donc aux groupes, à Dooweet, à Blender Prod ainsi qu’aux  différents organisateurs et, bien évidemment, au public pour ces bons moments !

Par Simon

Publicités

Une réponse à “AqME au Glazart – 29/05/2015

  1. Pingback: Touché Amoré au glazart – 19/08/2015 | The Naked Society·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s