Hellfest 2015

L’antre de la bête, le repaire des chevelus, le temple de la musique extrême… appelé ça comme vous voulez mais le Hellfest, nous on y était. 3 jours de festival dans la ville de Clisson le 19,20 et 21 juin dernier en compagnie de nombreux groupes tout aussi variés les uns des autres et qui a rameuté pas loin de 152 000 adeptes de rock, de death metal ou encore de hardcore.

Capture-decran-2014-11-17-a-20

Je ne vous reciterai pas l’intégralité des groupes qui sont venus sur le fest ni la quantité de litrons de bière qui ont été écoulé, mais juste un petit focus sur ce séjour serait tout aussi bien. Ce n’est pas la première édition pour le Naked mais cette année on peut dire que le Hellfest a envoyé du lourd pour sa 10ème édition. L’affiche a été plus que bien choisie, mettant un point d’honneur sur quelques grosses têtes comme Marilyn Manson, Slipknot ou Faith no More. Je n’exclue pas Scorpions ou ZZ top mais ils ont déjà eu un premier passage au Hellfest lors des éditions précédentes. Dépucelage pour Manson, moi qui ai toujours été réticent à son personnage et pas forcément gros fan de sa musique, on peut dire qu’il a enflammé la Mainstage. Beaucoup plus de maturité sur scène qu’auparavant , et le nouvel album le montre bien. Avec The Pale Empror, Manson dévoile une musique plus bluesy et casse les préjugés qu’on aurait pu avoir sur lui. Et une setlist regroupant la plupart de tout les tubes, sans oublier « Sweet Dreams ». Le passage de Slipknot a été bien mieux accueilli que lors du Furyfest et les ricains sont venus défendre leur dernier opus The Grey Chapter. Un set puissant, énergique et malgré le côté adolescent qu’on puisse accordé à Slipknot, bien plus mature dans les propos.

Je ne vous cache pas que la vraie baffe du fest, selon moi, se trouvait à l’entrée. Avec La Valley (connue pour la programmation Stoner/rock), enfin j’ai pu voir Mastodon sur une mother fucking scène ! et mes amis ça, c’est pas rien. Selon les rumeurs, que l’on y prête attention ou non, une prestation sur deux fonctionne avec Mastodon. C’est mon jour de chance alors, parce que c’était grandiose même si Crack the sky est passé complètement à la trappe. Première visuelle aussi pour le groupe Truckfighters, bien plus stoner et péchu à en faire crier les guitares.

Tant de groupe parmi d’autres, je ne pourrai m’arrêter sur tous et en parler. Je tiens pourtant à lancer des fleurs sur un groupe français de Hardcore : Rise Of The Northstar qui a inondé de monde la Warzone avec son flow à la Lilloise japonaise ! On peut dire ce qu’on voudra, en attendant un groupe si petit dans ce monde peut être fier d’avoir pu faire profiter à de nombreux festivaliers un show plus que énorme ainsi qu’un pit dévastateur. A revoir prochainement, je le recommande. SA SA SA SA SA… SAMURAI SPIRIT !!!

TNMTKI6ZBC2W1429711758995

Côté ambiance on a eu le droit cette année au partenariat avec Blizzard pour les 10 ans du Hellfest. 300 m² de bar geek à l’effigie de World of Warcraft dans un décor bien adéquate. Concours de guitare, test de force à la massue, geekage sur WWO et le jeux de carte Hearthstone sur tablette, de quoi en occuper certains lors des coups de mou. Toujours un Hell city bien animé avec l’extrême market ou encore le karaoké délirant de chez BlaBla Car. Autres nouveautés cette année, l’abandon des jetons. Désormais les festivaliers peuvent se munir d’une carte rechargeable pour payer leur breuvage dans les points bar du Hellfest. On aurait aussi bien aimé s’abstenir sur les chiottes naturelles en carton qui certes sont écologiques mais bon dieu que ça pu!

7694737f4d4485a4fdb8f30d83ed1a8caf41d4ef

Concernant la bagarre cette année, j’ai envie de vous dire que c’est comme d’hab: Mosh pit pour les coreux de la Warzone, wall of death géant sur les terrains Mainstage ( le plus gros wall of death du monde devait de faire sur Cavalera Conspiracy, mais faute de problème technique, rien ne ce passa), du Headbanging à foison à la Valley et des circle pit à gogo sous l’Altar et la Temple. Tout le monde est servi même les campeurs ont créé leur propre pit par le biais de combat de joute avec des caddy de chez Leclerc. En tout cas le Naked vous a préparé une petite vidéo sur le pit du Hellfest (2014 et 2015) pour les moins connaisseurs et les curieux.

Très bonne édition et aussi très bon anniversaire avec feux d’artifices et pinte à la main. Beaucoup de regret d’avoir loupé des groupes comme Limpbizkit ou encore In Flames et on espère que la prochaine édition on pourra retrouver encore plus de nouveautés. Ce festival est un vrai moment de partage et de convivialité et je conseille à tous les curieux et aventureux d’y jeté un œil ou y prêter une oreille.

Photo de la journée de Samedi par Evan Forget - www.evan-forget.fr / www.facebook.com/evanforget

Photo de la journée de Samedi par Evan Forget – http://www.evan-forget.fr / http://www.facebook.com/evanforget

Ciao

Music video: « Suicide Woods » by All Hail The Yeti

Photos : OZIRITH,  Evan FORGET & Nico GUIHAL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s