[Live Report] Great Lake Swimmers @ Le Pop-Up du Label – 08/10/2015

Jeudi 8 Octobre dernier, au fond d’un bar sous un pont à Paris, se donnaient rendez-vous les amateurs de folk. Le Pop-Up du Label accueillait la belle et pure Anne Cardona et les bons nageurs de lac, Great Lake Swimmers.

Anne Cardona ouvre le bal en duo (guitare acoustique/chant et violoncelle). Un concert intimiste et d’une simplicité timide, Anne Cardona envoûte le public avec sa folk poétique. Elle commence son set avec la chanson Pas Nous qui me fait plus penser à de la variété française mais en version acoustique. L’Homme de ma Vie sera la prochaine qui vient raviver la flamme de la variété. Il manque quelque chose et ça me dérange. Dommage puisque les textes sont beaux. Elle finit avec Ton Corps qui nous enterrent pour de bon. Un poil cruel mais nécessaire. Une belle voix avec de si beaux textes ne peuvent que faire de la folk et malheureusement, elle se tourne beaucoup trop vers de la variété. Et on a le même problème en galette (cf Oiseau de Nuit), on a juste rajouté une batterie et une guitare électrique. La discipline est dure, surtout en français, et Anne Cardona est sur la bonne route mais a une roue crevée.

Vient ensuite les plus Canadiens de la soirée, Great Lake Swimmers. Ces 4 jeunes hommes et 1 jeune femme ne voyagent jamais sans leurs bottes et leurs barbes et ils vont nous le prouver. Pour eux, folk rime avec guitare electrique et batterie. Une folk de voyage et Nord Américaines donc. Les nageurs de lac, comme ils aiment s’appeler, nous embarquent dans les forêts gigantesques du Canada, tendre mais en même temps sauvage. Ils commencent avec Something Like A Storm, qui nous met dans le bain de suite et nous filent la patate, prêt à découvrir le monde. Dans leurs élans, ils s’enfoncent dans les profondeurs de la forêt avec Zero In The City et Don’t Leave Me Hanging (qui restera ma préférée de la soirée). Tony Dekker avec sa gueule d’amour et sa voix d’une pureté rare, fera bonne sœur la plus rockeuse d’entre nous. Ils nous offrent deux sets instrumental qui resteront un moment pour apprécier les talents de Joshua Van Tassel à la batterie et Miranda Mulholland au violon. La fin s’annonce avec Shaking All Over, un élan de motivation après cette balade dans les paysages froids et enneigées Canadienne.

Dans l’ensemble une bien belle soirée folk où l’évasion et la poésie étaient réunies. Anne Cardona m’a envoûtée pour ses textes mais pas par sa musique, même si je pense être la seule de la soirée à ne pas avoir aimée. Great Lake Swimmers ont de la route devant eux et des salles beaucoup plus grandes avec beaucoup plus de monde dedans qui les attendent.

La folk n’a pas fini d’envahir l’hexagone, surtout quand on voit que la salle de ce soir là était archi bondé ! Alors ne perdons pas espoir et la guitare acoustique vaincra. FOLK !!

Bisous

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s