[Live report] Kera au Studio Campus – 31/10/2015

Quoi de mieux qu’un concert de metal pour passer une bonne soirée d’Halloween ? En ce 31 octobre, Naked Society s’est donc rendu au Studio Campus pour une Metalloween Party. Évoluant dans différents registres métalliques, la date réunissait trois groupes français : Monolyth, Elyose et Kera.

affiche kera metallowen

Située non loin du Boulevard Richard Lenoir, la petite salle se retrouve envahie par des métalleux grimés en toutes sortes de créatures effrayantes. Des fausses toiles d’araignées sont disposées et quelques citrouilles sont installées un peu partout. Il est environ 20h30 quand Monolyth ouvre cette soirée de l’horreur avec un death mélodique agréable. Déjà aperçu lors du Headbang Contest, le groupe est, cette fois, amputé d’un bassiste mais présentera son nouveau batteur Batt. La chaleur aidant, le masque du frontman ne tardera pas à s’envoler lors des premiers mouvements de tête. La voix hurlée sera bien assumée mais les parties en clair sembleront plus hasardeuses. Avec des riffs rappelant parfois ce qu’il peut se faire au sein de la scène scandinave, le quatuor défend ses différentes productions dont le premier album Catch the Sun, datant de 2007. La foule est réceptive et profitera des petites vannes ponctuant le set entre les morceaux. En somme, Monolyth aura, dans la bonne humeur, fait monter la chaleur d’un cran !

Dans un style très différent, Elyose prendra la relève. L’electro metal du groupe ne sera pas forcément à notre goût mais force est de constater que la prestation ne fut pas ennuyeuse. Avec des titres comme « Droit dans les yeux » ou « Rédemption », le groupe, emmené par une chanteuse, présentera son deuxième album Ipso Facto. Justine fera preuve de lyrisme en poussant bien sa voix sur certains titres. Plus entrainant et accrocheur, « Mon Charme » se démarquera de l’ensemble des titres proposés. Enfin, le set gagnera véritablement en intensité lorsque Flo, le chanteur de Kera, fera son apparition et appuiera la puissance des riffs de sa voix death metal. Les amateurs les retrouveront, le 30 janvier à la Boule Noire, en compagnie de Benighted Soul.

Ce soir, Kera endossait le rôle de la tête d’affiche. À voir comment la salle est remplie, le groupe est, une nouvelle fois, attendu. Découvert en début d’année au Gambetta, c’est toujours un plaisir d’assister à l’un de leur concert. Afin de marquer les esprits, le quintet ouvre avec le très efficace « Architect of Chaos ». Comme d’habitude, Thibal, pied nu pour plus de confort, assène des riffs donnant une furieuse envie de headbanguer. Son acolyte, quant à lui, se chargera de la majorité des solos et épatera la galerie. À l’instar de certains virtuoses, ses expressions faciales démontreront la manière dont il vit sa musique. « The Tormentor », classique de Thanatic Eyes, fera une nouvelle fois son effet. Alors qu’une cravate couleur citrouille est accrochée à la tête du chanteur, ce sera le moment pour le nouveau bassiste, dont c’est le premier concert avec Kera, de se dévêtir. Amateurs de challenge et rendant compte des influences progressives du combo, les musiciens reprendront le titre « Panic Attack » du monstre Dream Theater (Octavarium, 2005). À l’évidence, pour tenir le rythme effréné de la fin du morceau, il fallait être bien échauffé… Une belle prouesse ! Progressivement, la pression montera. Lors de « Masters Enslaved », le frontman viendra chercher lui-même les fans pour une partie de headbangue de masse sur scène. Pour plus de bordel, un wall of death fera trembler la salle et le chanteur sera porté en héro lors du magnifique pont. Toujours issu de leur excellent EP, « Silence » clôturera un show placé sous le signe de la fête !

En somme, cette soirée d’Halloween fut réussie. Bien que plus de gens auraient pu jouer le jeu du déguisement, la bonne humeur était au rendez vous. Les plus courageux auront continué cette soirée de l’horreur aux Furieux. Merci donc à l’organisation, aux groupes réunis et au public d’être venu s’amuser ce soir !

Par Simon.
Photos : Mouskito.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s