Sound of Memories – To Deliverance

Après leur premier EP Living Circles (2013), Sound of Memories sort en cette fin d’année un premier album intitulé To Deliverance. Fondé en 2010 et officiant dans un registre death mélodique, ce groupe francilien livre, cette fois, dix titres variés, réussis et incisifs.

sound of memories - to deliverance

Une rapide écoute de leur EP rendait compte du potentiel du combo, de ses influences heavy metal et de l’importance qu’il accordait à l’instauration de différents paysages sonores. Avec To Deliverance, le quintet propose une musique plus réfléchie, plus agressive et tout aussi riche. Au fil des différents morceaux, les ombres de formations nordiques et anglaises telles Arch Enemy, Children of Bodom ou encore Carcass planent. Certains passages comporteront, aussi, des touches rappelant les Américains de Lamb of God. Sound of Memories ratisse donc très large et continue d’explorer des horizons plus orientaux, mettant ainsi un point d’honneur à varier les ambiances (« Eulogy », « Amenaa »).

L’ensemble est donc très diversifié et chaque morceau possède des qualités permettant d’accrocher les goûts de chacun. Certains refrains s’avèrent véritablement percutants (« The Vulture’s Pride ») tandis que plusieurs titres laissent place, grâce à des soli ou des parties interprétées en arpèges, à des passages mélodiques magnifiques et dotés d’une belle intensité (« Confined in Struggle », « From Above »). D’ailleurs, à l’instar de l’ultime titre éponyme « To Deliverance », les passages les plus mélodieux laissent le temps de respirer et contrastent, de manière indéniable, avec la violence dégagée par les riffs et principalement les timbres vocaux utilisés par le chanteur. Ainsi, pendant sept minutes, les musiciens exploitent des passages plus progressifs.

Ce premier album apparaît donc comme réussi, très encourageant pour la suite mais laisse parfois sur notre faim. Les quelques parties chantées sont bien pensées mais restent discrètes face à la colère dégagée par le chant guttural. De la même manière, les passages plus progressifs sont de bonnes idées et on aurait envie de les entendre enrichir les morceaux de manière plus réccurente. Si Sound of Memories semble sur la bonne piste, il faudra attendre un second album pour la confirmation. Avis aux curieux, leur release party est le week end prochain au Studio Campus. Pour notre part, on sera ravi de voir comment ils défendent leur premier album en live !

Par Simon.

Publicités

2 réponses à “Sound of Memories – To Deliverance

  1. Pingback: Sound of Memories au Studio Campus – 28/11/2015 | The Naked Society·

  2. Pingback: [Live report] Tankrust au Gibus – 24/01/2016 | The Naked Society·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s