Lofofora à la Machine du Moulin Rouge – 26/11/2015

Cela fait déjà plus de vingt cinq ans que Lofofora essaie, sur fond de rock n roll, de metal et de punk, de réveiller les consciences. En ce jeudi 26 novembre, le groupe investissait la Machine du Moulin Rouge pour fêter son live L’Épreuve du Concert. C’est donc dans une salle loin d’être complète que le quatuor s’est chargé de bousculer les foules…

affiche concert lofofora machine

Malheureusement, on ratera le warm up de Dj Dominique Strass Kom. L’échauffement se fera donc avec le duo Noise Generator. En mélangeant différents univers musicaux allant du punk au dub en passant par la dubstep et la musique industrielle, Kshoo et son acolyte guitariste instaurent l’ambiance. Celle-ci est à la fois lourde, chaleureuse et le son se veut puissant et propre. Peu habitué à ce genre de sonorités, on se prendra facilement au jeu et il gagnera rapidement l’envie d’effectuer quelques pas de danse. Alors qu’ils ne sont que deux sur cette grande scène, les musiciens arrivent à s’approprier l’espace et feront monter tranquillement la pression. Sous les acclamations d’un public réceptif, ils quitteront l’assemblée après un morceau très électrique et des jeux de lumière efficaces.

Il est un peu plus de 21h quand les tant attendus Lofofora prennent place sur les planches. Ce sera une prestation de presque deux heures ! La puissance des riffs de « Notre Terre » ouvre les hostilités. Immédiatement suivis par le classique « L’œuf », la foule ne tardera pas à se lancer dans de nombreux pogos et fera trembler, pour la première fois, la Machine. Avec des paroles reprises en cœur, on ne pourra s’empêcher de penser que, dans le contexte que l’on connait, ce titre résonne différemment… Le quatuor déroule des titres, tous plus efficaces les uns que les autres. « Le Fond et la Forme », « Pornolitique », « Quelqu’un de bien » ou encore « Élixir » permettront de se défouler joyeusement. Bénéficiant d’un son à la fois puissant et audible, Lofofora a choisi d’interpréter des titres issus de différentes périodes de son histoire. Entre chaque chanson, Reuno, charismatique frontman du groupe, prend soin d’interagir avec le public. Malgré quelques blagues faciles, il garde un regard lucide sur le monde qui l’entoure. Hyper réceptifs, les fans ont besoin de se défouler et cela se ressent tout au long de la prestation. Les slameurs ne cessent d’atterrir sur scène. Certains seront féliciter et auront droit à un câlin avec le groupe, d’autres dérangeront et se feront facilement charrier.

L’ambiance est donc à la fête… Ainsi, pour plus de spectacle, Stéphane Buriez (Loudblast) s’invitera à la guitare sur le très énervé « Comme des bêtes ». Sven de Parabellum, avec son look atypique, viendra aussi pour « Baise ta Vie » et surtout pour une version revisitée d’un titre qui « chie sur le néo metal » (dixit Reuno) : « Rock’n’Roll Class Affair ». Comparé à l’originale issue de Les Choses qui nous Dérangent, cette version punk/bluesy renforcera l’impact des textes et l’intensité de la musique… un grand moment ! Le dernier invité de la soirée sera finalement le chanteur de Noise Generator lors de l’habituelle reprise de Parabellum « Ilôt Amsterdam ». D’ailleurs, dans ce registre punk, sa voix sera plus intéressante que lors de la première partie. Dans un style plus punk rock, « Double A » finira ce concert d’une bien belle manière.

Ce soir, à côté de la célèbre salle de cabaret, il s’agissait de faire la fête, de se faire plaisir et de profiter de l’instant présent. Grâce à une setlist calibrée, Lofofora aura régalé et le public aura su en profiter ! Les plus courageux auront terminé la soirée en compagnie du Dj ouvrant la soirée et vêtu d’un joli peignoir. Le concert fut donc très réussi et il est à présent temps de remercier l’organisation, Base Productions, les artistes présents et le public venu partager de bons moments.

Par Simon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s