[Live Report] Kopper8 au Gibus Café – 09/01/2016

Histoire de fêter la nouvelle année, Suden Promotion et le Gibus présentaient, le 9 janvier, une soirée métal sobrement intitulée New Year’s Annihilation. Le rendez vous était donc pris du côté de la rue Saint-Maur et, pour son premier concert de 2016, Naked Society a eu le plaisir d’assister aux prestations de Corrosive Elements, Visceral Dissection, Creeping Fear et Kopper8.

11988521_981219638591060_3714909344152693975_n

Il est environ 19h30 lorsque Corrosive Elements ouvre le bal. Ce combo parisien mélange du death, du thrash, du rock’n’roll et du punk pour un rendu assez explosif. Avec une bonne dose de groove, le groupe défendra sa dernière offrande Toxic Waste Blues. À l’instar de titres comme « A Prenium Carnage », « Oppression » ou encore « Destructive Cult », les chansons sont efficaces, les soli bien exécutés et le chanteur assume bien une voix oscillant entre un registre death et un autre plus rock’n’roll. Malgré le peu de place, les musiciens ont la bougeotte et réussissent parfaitement à chauffer une fosse déjà bien remplie. En fin de concert, l’ultime « Warmongers » lancera les premiers pogos de la soirée. La performance fut donc très agréable et les amateurs les retrouveront au Cirque Électrique, le 5 mars, en compagnie de Kera, Balance of Terror et Gargantua.

Une bannière à l’effigie du prochain groupe est à présent installée. C’est au tour des Troyens de Visceral Dissection de prendre la relève. Comme le nom l’indique, il ne s’agira pas de faire dans la finesse mais, plutôt, d’envoyer du gros death metal. On n’adhérera pas forcément mais force est d’avouer que, à entendre les acclamations du public, les musiciens auront fait le boulot. On restera aussi impressionné par le jeu ultra rapide du batteur. Il faudra seulement attendre le deuxième morceau, « Vomitarian », pour que la fosse ne commence à s’agiter. La tension ne redescendra d’ailleurs jamais… Après avoir présenté son dernier album Orgy in Autopsy et avoir envoyé une dizaine de titres reflétant la brutalité du genre, le groupe cédera la place.

« On est Creeping Fear, on fait du death metal ! » gueule le chanteur lorsque le premier riff de « Sons of Destruction » démarre en trombe. Familier de leur musique, on avait la quasi certitude de passer un bon moment et cela s’est vérifié. À l’évidence, Visceral Dissection a permis au pit d’être en ébullition pour accueillir le quatuor francilien. De manière à transformer la fosse en véritable champ de bataille, ils enchaîneront les compositions issues de l’EP World Execution. Rare sont les fosses aussi remplies au Gibus et Creeping Fear saura en profiter. Ainsi, « Divine Casualties » sera l’un des grands moments du set puisqu’un slameur s’envolera et traversera de long en large la salle. Quant à « Flag Still Burning », ce sera l’instant d’un circle pit. Ce soir , le groupe semble être heureux de jouer devant tant de monde et cela se ressent, la communion est parfaite ! « Nothing Sacred » et ses blasts annihileront les derniers survivants et, malgré les demandes répétées du public désirant un autre morceau, Creeping Fear quittera la zone de guerre un peu avant 23h.

Le dernier groupe ne sera pas des moindres puisque c’est Kopper8 qui se charge de clôturer cette belle soirée. Fort de son très réussi premier album Addiction, le quintet assurera un bon concert. Devant une fosse semblant avoir été quelque peu désertée, « Beast » ouvrira leur set d’une bien belle manière. Vêtu d’un kilt, le chanteur impose son style et délivre sa colère dans la langue de Molière. Alors que certains titres laissent place à la violence, d’autres sont plus fait pour en apprécier le groove. Quoi qu’il en soit, la setlist est réussie puisque les meilleurs titres d’Addiction s’enchaîneront (« Patrie », « Hategod », « Evangile » ou encore « La Haine » et « Born to Die »). Dédiée à ceux qui les suivent depuis longtemps, le groupe interprétera aussi une reprise très réussie de « J’ai Vu » de Niagara. Afin de finir en beauté, le frontman descendra dans la fosse et lancera un wall of death sur « Requiem ». Si, durant la prestation, les fans sembleront moins agités, il n’empêche que la chaleur aura été au rendez vous ! Ce fut donc une belle performance et on pourra retrouver Kopper8, dans ce même Gibus le 13 février, en compagnie de Seeds of Mary et d’Enemy of the Enemy.

En somme, cette première soirée métal de l’année fut plus que sympathique ! Creeping Fear aura confirmé sa puissance en concert et on aura pris plaisir à assister aux prestations des autres formations. Il est à présent temps de remercier Suden Promotion, le Gibus, les quatre groupes ainsi que le public venu nombreux pour fêter la nouvelle année.

Par Simon
Photos : Mouskito

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s