[Chronique] Gargantua – Avant-Propos

Découvert un soir de janvier 2015 au Gibus Café, Gargantua avait impressionné par la pertinence de son art. Un an plus tard, presque jour pour jour, la formation francilienne sort son premier EP Avant-Propos et confirme son statut de groupe à suivre de près.

gargantua artwork
Les quatre titres composant ce disque dévoilent au grand jour un univers aussi riche que travaillé. À l’évidence, il faut plus d’une écoute pour apprivoiser la structure des morceaux et comprendre où la formation veut emmener l’auditeur. Alors que des influences black metal et death metal transpirent aisément des compostions, Gargantua met en avant des touches progressives, rendant ainsi l’ensemble à la fois plus raffiné, plus aérés et surtout plus plaisant.

La musique de la formation prend tout son sens lorsque les titres avoisinent les huit minutes (« A Delight Sense of the Absurd », « Threshold of Death Part I »). Il gagne alors l’impression que ces six musiciens maitrisent leur folie et organisent, de manière cohérente, les différentes idées qui ont pu germer lors du travail de composition. Sans aucun doute, on appréciera l’usage du clavier et de l’accordéon. Loin d’une ambiance folklorique, c’est plutôt l’atmosphère d’une fête foraine qui aurait mal tournée qui règne (« Threshold of Death Part II »). De plus, les quelques soli, tappings et autres breaks, bien exécutés et utilisés avec parcimonie, rendent compte d’influences plus modernes tirant vers le deathcore. Enfin, Avant-Propos est une galette très dense. Par conséquent, les variations de type de chants, les ralentissements de rythme, et surtout les passages d’accalmie évoquant l’œuvre de groupes comme Opeth, offrent des contrastes intéressants, laissent s’exprimer les instrumentistes de manière plus originale et permettent à l’auditeur de respirer et de profiter pleinement de l’instant.

En somme, certains passages peuvent apparaître familier pour l’initié mais il s’avère, en réalité, bien difficile de dire à quoi ressemble la musique de Gargantua. Très riche, Avant-Propos est donc de bon augure pour un futur véritable premier album !

Par Simon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s