Dominique Gonzalez-Foerster 1887-2058

Au centre Pompidou, hall sud, on pouvait voir une rétrospective sur Dominique Gonzalez-Foerster. C’est une artiste française contemporaine férue de mise en scène. Cette vidéaste et plasticienne de 50 ans expose depuis les années 80 dans un univers qui mêle cinéma, écrits et installations.

dom1

Ici, on découvre une chronologie fictive de 1887 à 2058 avec des pièces aménagées, des murs colorées et parfois des vêtements suspendues. On y entend aussi des sons particuliers, de la musique et un opéra en construction à travers un hologramme.

On commence en passant par un couloir aux murs bleus, nos pas déclenchent une lumière qui fait le même bruit qu’un flash. Plus tard, dans une pièce vitrée, une artiste parlait individuellement à un visiteur mais là je n’ai pas accrochée.

Je n’ai pas réussi à suivre l’artiste dans sa pensée, j’étais comme à côté de cet atmosphère. Les pièces sont sans explication, un moment j’ai pensée que cela faisait comme des décors et que j’aurais mieux fait de ne pas y aller seule, j’aurais pu au moins faire poser quelqu’un. En plus il y avait tellement de queue que je n’ai pas pu faire deux des installations et le reste m’a laissée dans une profonde incompréhension.

Ses œuvres semblent participatives mais je n’ai pas senti qu’on était vraiment invité à participer.

Ecrit & Photos : Cenro

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s